Étiquette : Jen

Sherazade

Je suis allée voir Sherazade avec Jen vendredi dernier. Pour commencer : L’Olympia est une salle particulièrement inconfortable et où l’inclinaison de la salle ne permet pas vraiment de voir. J’étais dans la quatrième rangée du balcon, et pourtant, je ne voyais pratiquement que des têtes!

Le spectacle en soi est bien. Ça paraît que c’est le même créateur que pour Don Juan, on le sent dans les thèmes et dans les chansons. Par contre, contrairement à Don Juan, l’histoire est légèrement plus difficile à suivre, une chance que j’ai lu Les contes de mille et une nuits! Aussi, je n’ai pas compris la volte-face d’un des personnages à la fin. Je sais bien qu’il fallait que l’histoire se termine, mais une chanson de plus pour expliquer, ça aurait fait une différence.

En gros, j’ai passé une belle soirée, mais pas autant que pour Don Juan.

Michel Rivard Symphonique

Lundi soir, j’ai entraîné mes amis et mon chum voir Michel Rivard avec l’orchestre symphonique de Montréal. Grâce à la pluie, nous avons eu de très bonnes places assises à sept rangées de la scène. Malheureusement, il a commencé à pleuvoir peu avant le spectacle. Optimiste, je n’avais pas apporté de parapluie. J’ai donc été trempée en un rien de temps. Partout, des parapluies m’entouraient. À ma gauche, j’avais mes amis qui étaient emmitouflés sous le leur, et à ma droite, M. X avait été recruté par une madame pour tenir son parapluie en échange d’une place en dessous. Donc, j’étais déjà sous la pluie, avec tout autour de moi des parapluies qui dégoûtaient leur trop-plein sur moi. Pas besoin de dire que j’étais trempée jusqu’aux os!

Heureusement, le spectacle en valait vraiment la peine. Les chansons, avec les arrangements de l’orchestre, étaient géniales. Je les connaissais presque toutes et on a eu droit à deux rappels… dont le fameux phoque en Alaska chanté par la foule. Vraiment, un bon spectacle. J’ai même eu des remerciements de T. de les avoir invités.

Kitsch, quétaine… et alors?

Je suis allée voir Mamma Mia! avec Jenn la semaine passée. On était arrivée trente minutes à l’avance et il n’y avait déjà plus de places. On a donc regardé Voyage au centre de la Terre en attendant la prochaine représentation. Soi dit en passant, c’est plutôt ordinaire comme film, et sans le 3D, ça n’a vraiment aucun intérêt. Bref, j’avais hâte de voir la nouvelle comédie musicale rose bonbon de l’heure.
Je dois avouer, j’adore les comédies musicales, autant sur scène qu’au cinéma. Je suis allée voir Moulin Rouge trois fois au cinéma en une semaine à sa sortie… Juste pour voir El Tango de Roxane, j’y serais retournée encore. Bref, j’étais déjà vendue d’avance à Mamma Mia!

Eh bien, je n’ai pas été déçue! Bien sûr, c’est un film de filles, c’est kitsch à l’os, quétaine à mort et il y a de grandes parties risibles tellement c’est ridicule… mais c’est le but! Juste pour voir Meryl Streep sauter sur un lit en chantant Dancing Queen ou pour entendre mon acteur fétiche, Colin Firth, pousser la chansonnette, ça valait la peine. On ne se le cachera pas, tout le monde connaît les grands succès d’ABBA et c’est rassurant. J’ai particulièrement aimé l’interprétation de The Winner Takes it All par Meryl Streep, très touchant.
J’ai tellement apprécié, que je vais probablement le revoir avec Dobby (gnagna, voilà que tout le monde va savoir que tu es aussi quétaine que moi :p), en version originale cette fois… pour mieux apprécier l’accent british de M. Darcy. 😉

Méli-mélo

Bra-vo

Je me suis enfermée dehors hier. J’avais oublié mes clés sur mon bureau. D’habitude, je vérifie toujours avant de partir, mais j’avais trop hâte d’aller profiter du soleil il faut croire. Ce n’est qu’en sortant du métro pour revenir chez moi que j’ai allumé. En plus, je savais que ma coloc était partie pour tout l’après-midi et peut-être même la soirée. 13 h, dehors pour le reste de la journée. J’ai appelé J. et je suis allée squatter chez elle tout en laissant un message à ma coloc de me rappeler. Finalement, j’ai réussi à la joindre à 20h30, juste avant qu’elle parte passer le reste de la fin de semaine à Québec… Il est vraiment temps que je lui demande le numéro du propriétaire…

Les chroniques de Narnia : Prince Caspian
Beaucoup moins de magie que dans le premier, mais tout aussi intéressant. C’est vraiment rare que je trouve les films supérieurs, et de loin, aux livres. Beaucoup plus d’actions, les effets spéciaux sont particulièrement réussis. J’ai beaucoup aimé la scène avec la rivière. J’espère qu’ils vont en faire un troisième, mais la fin du film laisse penser que oui.

Edit : La suite est en préproduction pour une sortie en 2010!

Coup de tête de nuit
En revenant du cinéma avec J. hier, elle a décidé qu’il était temps que j’apprenne à conduire manuel. Une heure de matin semblait pour elle le meilleur moment pour cet apprentissage. Il paraît que j’appends vite, mais je vais quand même me méfier la prochaine fois que j’embarque avec elle à l’heure de pointe… d’un coup qu’elle voudrait continuer à ce moment-là!

Les envahisseuses – Linda Jaivin
Avec le résumé du livre, je ne m’attendais pas à des miracles, mais je croyais quand même que ce serait meilleur que ça. Je ne l’ai pas encore terminé, mais comme il ne reste qu’une vingtaine de pages, je devrais le finir aujourd’hui. J’ai failli l’abandonner à quelques reprises. Ce livre n’est qu’une tonne de prétextes pour parler de sexe, dans toutes les conditions, pour ne pas dire, dans toutes les positions – avec des extraterrestres qui changent de forme, celles-ci sont multipliées. Bref, une déception plus ou moins prévisible.

P.-S.
Quand on le sait qu’on va se faire avoir, qu’on fonce tout de même, et qu’on se fait finalement avoir… Ne devrait-on pas se sentir un peu mieux, parce qu’on l’avait vu venir?