Pesée de la semaine

Un peu en retard, mais la carte-mère de mon ordinateur a rendu l’âme jeudi et on a dû aller acheter des pièces pour le ressusciter.

Résultat : +0,4

Aussi bien dire, rien à signaler. Je m’en doutais un peu. Tout d’abord, j’ai recommencé à courir et à bouger davantage cette semaine et mon corps met toujours du temps à s’adapter. Ensuite, bien la veille de ma pesée, mes légumes et mon poisson en papillote ont été carbonisés par mes merveilleux talents sur le BBQ. En fait, je dirais surtout, par mon manque de talent à m’occuper d’un BBQ et d’une poulette de 9 mois en même temps. Surtout que l’une ne peut pas être à côté de l’autre. Comme il était déjà tard, le tout a été remplacé par poulet et frites. La veille d’une pesée, ce n’est pas l’idéal. Mais bon, 0,4 livre, ce n’est rien.

J’ai recommencé le programme Easy into 5k. C’est une activité qui me permet d’amener Bébé J. avec moi dans notre super poussette de jogging.

Ne vous inquiétez pas, cette photo a été prise au printemps. Bébé J. ne met de pas de tuque et de manteau ces temps-ci ;).

J’en suis à la deuxième semaine depuis hier. Ça va très bien. Je crois que j’ai trouvé un rythme que je peux garder sur une plus longue période. Je crois que j’allais trop vite auparavant. C’est sûr que, si je me compare, on dirait que je marche rapidement plutôt que je coure, mais je prendrai de la vitesse avec le temps. Je parcours 2,75 km en 20 minutes. En continuant à m’entraîner, je vais sûrement pouvoir réaliser mon objectif de faire le 5 km en moins de 40 minutes le 23 septembre au marathon de Montréal. Et pourquoi pas en moins de 35 minutes?

Côté nourriture, ça va bien. On dirait que je trouve ça plus facile ces temps-ci et je réussis à bien manger sans me sentir privée. Par contre, lors des rénovations, j’ai bu beaucoup de boissons gazeuses diètes, alors que je n’en buvais jamais auparavant. Comme c’était la seule chose de disponible très froid, j’en ai bu beaucoup et on dirait que je dois maintenant me sevrer. De toute façon, je n’en achète pas dans l’épicerie, alors c’est surtout au resto que j’en prends. D’autant plus que je ne bois pas d’alcool et c’est parfois plate de ne boire que de l’eau.

J’ai une belle semaine jusqu’à maintenant, j’ai hâte à la pesée de vendredi matin… Surtout si je ne fais pas cramer mes repas d’ici là ;).

Pesée de la semaine et garderie

Résultat : +0,5 lb

Évidemment, ce n’est pas ce que je voulais voir, mais je ne suis pas surprise, ni déçue. Chaque fois que j’ai une grosse perte, la semaine suivante j’ai soit une petite perte ou un petit gain. J’ai eu une très belle semaine, j’ai bien mangé et j’ai bougé beaucoup malgré la température. Ce sera plus difficile cette semaine, à cause de la fête des mères (ma première!) et du fait que je ne serai pas chez moi pour trois jours, mais j’espère tout de même au moins maintenir mon poids pour la semaine prochaine.

Ah, la garderie! Je cherche depuis mars. J’ai appelé 26 établissements en installation (garderie éducative subventionnée, CPE, garderie privée) et Bébé J. est sur la liste de 12 d’entre eux. Je n’avais aucun espoir pour les garderies et CPE à 7 $, la majorité a une liste d’attente d’au moins 3 ans. Même les garderies privées ont des listes d’attente.

J’ai trouvé une place pour Bébé J. dans une nouvelle garderie. Par contre, pour avoir droit à cette place en septembre, je devais commencer à la rentrer à deux jours par semaine à partir de juin. Après discussion avec M. X et après la visite de la garderie, on a décidé d’accepter la place, surtout qu’elle se trouve à moins de 5 minutes de notre future maison. À partir du 5 juin prochain, Bébé J. ira donc à la garderie deux demi-journées par semaine et ça me fend le cœur. Déjà que je trouvais difficile de penser qu’elle allait commencer à 10 mois 1/2, voilà qu’elle va commencer à 7 mois 1/2. Bien sûr, ce ne sont que quelques heures par semaine, mais je trouve ça difficile quand même. Je pourrais payer sans l’envoyer, mais on a décidé d’en profiter pour faire une rentrée ultraprogressive et comme je n’ai ne suis pas obligée de l’amener, je pourrai la garder chez moi pendant que je le peux encore.

Aussi, comme elle est obligée de commencer à temps plein en septembre, je vais retourner au travail trois semaines plus tôt. On avait calculé que je serais trois semaines sans salaire à la fin de mon congé de maternité, mais avec la garderie à payer, on n’arriverait pas. De toute façon, je ne me vois pas rester toute seule à la maison pendant que mon petit minou n’est pas là, encore moins pendant un mois complet.

Ça fait partie de la vie, mais ce n’est pas ma partie préférée…

Pesée de la semaine

Résultat : -4,6 lb

Après une prise de poids de 1,6 lb la semaine dernière, voici une belle perte, et ce, malgré un dimanche de Pâques gourmand, mais tout de même raisonnable.

Je ne m’attendais pas à un si beau résultat parce que je n’ai rien fait cette semaine : pas de cardiopoussette, ni d’aquapoussette. Je combats un rhume depuis lundi et les fesses de Bébé J. étaient tellement mal en point que je ne l’aurais pas mis dans une eau chlorée. Par contre, mon alimentation a été très bien et ça paraît sur le résultat! Si ça continue sur cette voie, je devrai changer mon objectif, car je l’atteindrai plus vite que je le croyais.

On lâche pas! Retour au programme sportif la semaine prochaine, ça va faire du bien!

Printemps sous le signe de l’action

Grâce à une amie, j’ai assisté à son dernier cours de cardiotraîneau aujourd’hui. Je ne m’étais pas inscrite parce que je trouvais que Bébé J. était trop petite en janvier pour passer 1 h 30 dehors, même bien emmitouflée. J’ai vraiment aimé le cours, même si je m’aperçois que j’ai encore des croûtes à manger pour retrouver la forme que j’avais avant. Par contre, ça m’a donné le goût de m’inscrire à cardiopoussette, ce que j’ai fait dès mon arrivée afin de ne pas changer d’idée.

Donc, le printemps va être sous le signe de l’action! Bébé J. et moi allons faire du cardiopoussette le lundi et le jeudi, de l’aquapoussette le mardi et son cours d’étoile de mer le dimanche. Et on va continuer à aller au cinébébé le mercredi. Ça va me faire du bien autant physiquement que mentalement d’avoir des rendez-vous comme ça avec moi-même, plusieurs fois par semaine.

Aussi, ça va m’aider à atteindre mes objectifs dans mon défi Poids Plume. Je suis à 2,4 lb de récupérer mon poids d’avant ma grossesse, ce qui me fait vraiment plaisir compte tenu de tous les efforts que j’ai mis à atteindre ce poids avant de tomber enceinte. Je pourrai ensuite m’attaquer à mon défi de perdre 16 livres supplémentaires avant mon retour au travail en octobre.

De plus, depuis que Bébé J. va maintenant dans sa poussette parapluie, on prend beaucoup plus souvent des marches, puisque c’est plus agréable pour elle. Auparavant, on avait seulement une poussette sur laquelle on clipait la coquille, alors elle trouvait ça vraiment inconfortable, elle ne voyait rien et s’impatientait plus rapidement. Dimanche, nous avons fait une longue marche de 1 h 30 avec M. X et elle n’a pas dit un mot. Elle s’est même endormie malgré la fraîcheur du temps.

Sinon, ces temps-ci, Bébé J. découvre les plaisirs de manger des céréales. Ce n’est pas encore un succès, mais on voit qu’elle aime ça! Une autre étape de franchie!

Marathon de Montréal

L’an passé, je m’étais inscrite au 5 km de Scotia, au mois d’avril. Les circonstances, c’est-à-dire un bébé en route, ont fait en sorte que je n’ai pas pu participer à l’événement. La veille de mon test de grossesse, j’avais réussi à courir 1 km sans arrêt et sans avoir l’impression que j’allais mourir. Ce n’était que partie remise. Je viens de m’inscrire pour le 5 km du marathon de Montréal, le 23 septembre prochain, soit 3 jours après mes 30 ans. Je trouve que c’est une bonne façon de commencer une nouvelle dizaine que je souhaite plus active que celle qui se termine. Aussi, c’est une belle motivation pour me remettre en forme.

J’ai hâte au printemps pour essayer la belle poussette de jogging que j’ai trouvée dans une vente-débarras pour la modique somme de 5 $. Bébé J. va en voir du paysage!

La pesée de se dimanche a bien été, un autre 2,2 livres de perdues! Je n’ai pas beaucoup d’espoir pour celle de ce dimanche par contre, pusqu’on a commencé la semaine avec de la pizza et des ailes de poulet et que j’ai fait des cupcakes redvelvet avec crémage au fromage à la crème hier. Si ça ne monte pas, je vais déjà être contente! À suivre!

Retour à l’entraînement

Je ne pensais jamais dire ça un jour, mais je m’ennuie des semaines où je m’entraînais 3 à 5 fois. C’est environ en septembre 2010 que je me suis réellement prise en main et que j’ai décidé de changer ma vie pour de bon. Résultat : j’ai perdu près de 25 livres en 6 mois.

Bon, ensuite, je suis tombée enceinte, ce qui m’a évidemment fait mettre ma prise de poids et mon entraînement intensif de côté, bien que j’aie gardé mes bonnes habitudes alimentaires (c’est plus qu’important en ce moment!)

Bien sûr, j’ai essayé de rester active le plus possible, même si j’ai rapidement dû me rendre à l’évidence que je ne pouvais pas faire tout ce que je voulais, ce qui était frustrant par bout. Présentement, je suis au stade où juste monter des escaliers me donne de la difficulté à respirer. C’est un peu fâchant, vu tous les efforts que j’ai mis à améliorer mon endurance respiratoire et cardiaque, mais je sais que ce n’est que temporaire, bien que j’aurai une pente à remonter après.

Cela étant dit, je ne sais pas comment je me sentirai après l’accouchement, mais j’ai vraiment hâte de recommencer l’entraînement. Maintenant, ce n’est plus dans le but seulement de perdre du poids – bien que ça restera mon objectif principal –, mais bien parce que ça fait maintenant partie de ma vie et que j’ai dû mal à m’en passer. Je croyais que tout serait à recommencer de zéro après la venue du bébé, mais je sais que la motivation est toujours là.

Bébé J. est mieux d’aimer le plein air, parce qu’on va marcher cet automne!

Danger

Je sais que je vais être dans une période dangereuse pour moi dans les prochaines semaines. Au cours des dernières années, chaque fois que j’atteignais un objectif de perte de poids, je stagnais et finissais par le reprendre. Pourquoi? Je le méritais. Je méritais de manger ce que je voulais, je méritais cette journée de congé de gym, qui se transformait en semaines, puis en mois. Maintenant, je sais que je mérite encore mieux. Je mérite d’être en santé, d’avoir plus d’énergie, de me sentir belle pour la première fois depuis longtemps. Et ça vaut toute la nourriture du monde.

La fin de semaine a été difficile. De mauvais choix alimentaires m’ont fait réaliser que je ne devais pas relâcher ma vigilance. Le restaurant d’hier a particulièrement été mauvais : trop de pain, trop de tout. Et surtout, même les légumes étaient noyés dans l’huile. Au moins, j’ai sauté le dessert.

Comme je le disais, la semaine s’annonce difficile : beaucoup de travail en perspective et, comme je vais être dans ma semaine typiquement féminine d’un jour à l’autre, ça se combine avec le goût de rester écraser et des rages de sucre. Je vais donc établir mon plan.

Plan de match

  • Préparer le plus possible mes repas ou mes aliments afin de n’avoir aucune bonne raison pour faire des choix moins santé par manque d’énergie ou de temps.
  • M’entraîner tous les jours, peu importe l’heure à laquelle je termine au bureau, ne serait-ce que pour 30 minutes.
  • Préparer mes collations préentraînement pour justement avoir l’énergie pour aller m’entraîner, peu importe l’heure.
  • Pas d’escalier ni d’ascenseur : je réalisais déjà ce défi depuis un bout, mais j’ai fini par me relâcher, surtout en fin de journée. Je suis connue au bureau comme la celle pour qui il est contre ses principes de prendre un escalier roulant pour descendre. 😉 Je vais maintenant l’appliquer à ce qui monte.
  • Comme mon bureau est au 21e étage, c’est le seul ascenseur que je me permettrai, mais pour monter seulement. À la fin de chaque journée, je descendrai les 21 étages par l’escalier.

Avec tout ça, j’ai bon espoir d’avoir une perte sur la balance vendredi, peu importe le stress, la fatigue et les règles. Un, deux, trois, GO!