Étiquette : Bébé J.

Pesée de la semaine

Un peu en retard, mais la carte-mère de mon ordinateur a rendu l’âme jeudi et on a dû aller acheter des pièces pour le ressusciter.

Résultat : +0,4

Aussi bien dire, rien à signaler. Je m’en doutais un peu. Tout d’abord, j’ai recommencé à courir et à bouger davantage cette semaine et mon corps met toujours du temps à s’adapter. Ensuite, bien la veille de ma pesée, mes légumes et mon poisson en papillote ont été carbonisés par mes merveilleux talents sur le BBQ. En fait, je dirais surtout, par mon manque de talent à m’occuper d’un BBQ et d’une poulette de 9 mois en même temps. Surtout que l’une ne peut pas être à côté de l’autre. Comme il était déjà tard, le tout a été remplacé par poulet et frites. La veille d’une pesée, ce n’est pas l’idéal. Mais bon, 0,4 livre, ce n’est rien.

J’ai recommencé le programme Easy into 5k. C’est une activité qui me permet d’amener Bébé J. avec moi dans notre super poussette de jogging.

Ne vous inquiétez pas, cette photo a été prise au printemps. Bébé J. ne met de pas de tuque et de manteau ces temps-ci ;).

J’en suis à la deuxième semaine depuis hier. Ça va très bien. Je crois que j’ai trouvé un rythme que je peux garder sur une plus longue période. Je crois que j’allais trop vite auparavant. C’est sûr que, si je me compare, on dirait que je marche rapidement plutôt que je coure, mais je prendrai de la vitesse avec le temps. Je parcours 2,75 km en 20 minutes. En continuant à m’entraîner, je vais sûrement pouvoir réaliser mon objectif de faire le 5 km en moins de 40 minutes le 23 septembre au marathon de Montréal. Et pourquoi pas en moins de 35 minutes?

Côté nourriture, ça va bien. On dirait que je trouve ça plus facile ces temps-ci et je réussis à bien manger sans me sentir privée. Par contre, lors des rénovations, j’ai bu beaucoup de boissons gazeuses diètes, alors que je n’en buvais jamais auparavant. Comme c’était la seule chose de disponible très froid, j’en ai bu beaucoup et on dirait que je dois maintenant me sevrer. De toute façon, je n’en achète pas dans l’épicerie, alors c’est surtout au resto que j’en prends. D’autant plus que je ne bois pas d’alcool et c’est parfois plate de ne boire que de l’eau.

J’ai une belle semaine jusqu’à maintenant, j’ai hâte à la pesée de vendredi matin… Surtout si je ne fais pas cramer mes repas d’ici là ;).

1 mois

Ça fait un mois que je n’ai pas donné signe de vie ici. Il faut dire que le dernier mois a été passablement occupé.

On est maintenant installé dans notre nouvelle maison. Il ne reste que les derniers trucs à accrocher (cadres, rideaux, etc.) et à faire (refaire) un grand ménage partout. On a eu une surprise en enlevant le tapis dans les chambres : il y avait de la parqueterie cachée en dessous! Ce fut beaucoup plus de travail que prévu, mais le résultat est à la hauteur de mes attentes. J’aime particulièrement la chambre de Bébé J. et M. X est en train d’installer le cadre que j’ai fait juste pour elle (les couleurs sont plus belles en vraies).

 

D’ailleurs, après avoir traversé un rhume et la roséole, Bébé J. est en pleine forme. Elle a commencé la garderie la semaine dernière et l’intégration se fait super bien. Elle y va de 8h30 et à midi et dîne là-bas. Depuis qu’on est dans la maison, elle a beaucoup progressé. Elle marche maintenant à quatre pattes, grimpe partout et on a dit adieu aux purées. Mlle est indépendante maintenant, elle veut manger toute seule et c’est la crise quand on doit la nourrir à la cuillère. Je dois donc trouver des recettes utilisant des céréales de bébé afin qu’elle ait son apport quotidien en fer. C’est un plaisir de la voir grandir. Bientôt 9 mois pour ma lutine!

De mon côté, après trois reports, j’ai enfin eu ma chirurgie hier. Ça s’est très bien passé et je suis déjà en pleine forme. Le plus difficile, c’est que je ne peux pas prendre Bébé J. dans mes bras pour au moins 2 semaines. Même assise, ça risque d’être difficile parce qu’elle bouge beaucoup et a tendance à grimper sur le ventre des gens pour aller plus haut. Mais bon, c’est un mauvais moment à passer. Au moins, j’aurai eu la chirurgie avant mon retour au travail.

M. X et moi avons fêté nos 4 ans en fin de semaine avec une sortie au restaurant Le Milsa (pour carnivores seulement! c’était délicieux), une partie de rigolfeur et Rebelle au cinéma. On est-t’y pas assez quétaine à votre goût? 😉

Pesée de la semaine et déménagement

Résultat : -5,6!

Enfin, c’est terminé le yo-yo! J’ai atteins un poids que je n’avais pas vu il y a longtemps. Une jupe achetée trop petite, par erreur, il y a 10 ans me fait pour la première fois!!! Bon, si je respire, le bouton se détache, mais quand on pense qu’il n’y a pas si longtemps, il y avait un pouce entre les deux parties de la fermeture, c’est un beau progrès.

Côté déménagement, les choses se sont bousculées. On savait déjà qu’il y avait un problème d’humidité dans notre appartement, mais ça s’est vérifié hier. En faisant des boîtes dans la chambre de Bébé J. j’ai remarqué qu’il y avait de petites taches vertes dans le tiroir sous sa bassinette. Un tiroir sur roulette à deux pouces du sol qui respire très bien. Quand M. X l’a retourné, leur coeur nous a levé. Il y avait un pouce de moisissures sous le tiroir! Ça fait un mois que tous les trois on a du mal à respirer. Bébé J. n’arrive pas à passer à travers son rhume… On vient de trouver pourquoi! Hier soir, Bébé J. a dormi dans son parc dans la cuisine. Nous sommes maintenant dans ma famille, loin de M. X, en attendant d’avoir les clés de la maison jeudi. À partir de jeudi, on va faire du camping dans le sous-sol de notre maison en attendant le déménagement officiel du 22 juin. Ce n’est peut-être pas un problème grave, mais on ne voulait pas prendre de chance, surtout que Bébé J. commençait à avoir du mal à reprendre son souffle quand elle pleurait, et ce n’est pas normal dans son cas. Je me sens mal d’être loin de M. X alors qu’on doit faire les derniers préparatifs, mais pour Bébé J., c’est mieux.

Perte de poids et tralala

Ça fait presque un mois que je n’ai pas parlé de ma perte de poids. En fait, c’est que ça n’a pas bougé beaucoup au final. Ça joue au yoyo depuis 1 mois. Ç’a commencé par une semaine où je n’ai pas fait attention et j’ai pris 4,8 lb. La semaine d’ensuite, j’ai été malade et Bébé J. aussi (rhume, infection à la gorge et otite pour les deux), donc j’étais déshydratée d’où ma perte de 6,2 lb. La semaine dernière, ça quand même bien été, mais j’ai tout de même pris 2,5 lb. Je savais que ma perte de 6,2 lb n’était pas réelle, je m’attendais donc à un plus sur la balance. Cette semaine, ça va beaucoup mieux, j’ai encore mal aux oreilles, mais je m’alimente très bien. Il faudrait que je recommence à bouger par contre, ça aiderait sans doute. D’ailleurs, comme je l’ai dit dans mon dernier message, je veux me remettre à mon programme Ease into 5k afin d’être prête à courir mon 5 km en septembre. Je trouve un peu difficile de devoir recommencer au début, surtout pour l’orgueil, mais il faut ce qu’il faut!

Entre tout ça, je prépare notre déménagement. Nous sommes passés chez le notaire pour la première fois la semaine passée pour payer le dépôt de la maison. On y est retourné une deuxième fois hier pour signer le reste. La maison nous appartient donc depuis hier! Malheureusement, nous n’aurons les clés que le 15 juin, puisque les propriétaires actuels ne peuvent emménager dans leur condo que le 14 juin. On a tellement hâte! La première semaine de prise de possession, on veut peindre deux chambres, poser du lambris dans la chambre de Bébé J. et poser du plancher flottant dans trois chambres. Ensuite, on déménage officiellement! Je dois tout organiser ça, c’est de la logistique! En plus, il est possible que je me fasse opérer le 11 juin pour la vésicule biliaire. L’opération devait avoir lieu à la fin mai, mais elle a été remise. Sincèrement, j’espère qu’elle sera encore remise parce que ce n’est vraiment pas le bon moment pour ça! Même si c’est une opération mineure, je ne crois pas que la convalescence inclut peinture, lambris et déménagement de meubles!

J’ai trouvé une autre garderie pour Bébé J. et elle va commencer seulement en juillet finalement, à quelques heures par jour. J’aimais l’autre garderie, mais il y avait des petits trucs qui m’achalaient, dont le fait que les poupons (18 mois et moins) n’allaient dehors qu’en pouponbus. Je n’ai rien contre le fait de prendre une marche, mais je veux que ma fille joue dehors, découvre l’herbe et le sable. À sa nouvelle garderie, elle sortira tous les jours et elle pourra même se baigner l’été quand il fera chaud. Aussi, les heures d’ouverture sont plus adéquates pour notre situation. Et, le plus important, Bébé J. a vraiment eu l’air d’apprécier sa visite. Elle est restée avec les éducatrices pendant que je remplissais les papiers et elle n’a pas dit un mot. Elle s’est dirigée vers les jouets et a fait sa petite affaire. Elle a charmé tout le monde (la cuisinière y comprise). Je crois qu’elle sera bien à cet endroit et ça me rassure, même si je n’ai pas hâte de la laisser!

Pesée de la semaine et garderie

Résultat : +0,5 lb

Évidemment, ce n’est pas ce que je voulais voir, mais je ne suis pas surprise, ni déçue. Chaque fois que j’ai une grosse perte, la semaine suivante j’ai soit une petite perte ou un petit gain. J’ai eu une très belle semaine, j’ai bien mangé et j’ai bougé beaucoup malgré la température. Ce sera plus difficile cette semaine, à cause de la fête des mères (ma première!) et du fait que je ne serai pas chez moi pour trois jours, mais j’espère tout de même au moins maintenir mon poids pour la semaine prochaine.

Ah, la garderie! Je cherche depuis mars. J’ai appelé 26 établissements en installation (garderie éducative subventionnée, CPE, garderie privée) et Bébé J. est sur la liste de 12 d’entre eux. Je n’avais aucun espoir pour les garderies et CPE à 7 $, la majorité a une liste d’attente d’au moins 3 ans. Même les garderies privées ont des listes d’attente.

J’ai trouvé une place pour Bébé J. dans une nouvelle garderie. Par contre, pour avoir droit à cette place en septembre, je devais commencer à la rentrer à deux jours par semaine à partir de juin. Après discussion avec M. X et après la visite de la garderie, on a décidé d’accepter la place, surtout qu’elle se trouve à moins de 5 minutes de notre future maison. À partir du 5 juin prochain, Bébé J. ira donc à la garderie deux demi-journées par semaine et ça me fend le cœur. Déjà que je trouvais difficile de penser qu’elle allait commencer à 10 mois 1/2, voilà qu’elle va commencer à 7 mois 1/2. Bien sûr, ce ne sont que quelques heures par semaine, mais je trouve ça difficile quand même. Je pourrais payer sans l’envoyer, mais on a décidé d’en profiter pour faire une rentrée ultraprogressive et comme je n’ai ne suis pas obligée de l’amener, je pourrai la garder chez moi pendant que je le peux encore.

Aussi, comme elle est obligée de commencer à temps plein en septembre, je vais retourner au travail trois semaines plus tôt. On avait calculé que je serais trois semaines sans salaire à la fin de mon congé de maternité, mais avec la garderie à payer, on n’arriverait pas. De toute façon, je ne me vois pas rester toute seule à la maison pendant que mon petit minou n’est pas là, encore moins pendant un mois complet.

Ça fait partie de la vie, mais ce n’est pas ma partie préférée…

Maison – 2 mois

Dans deux mois, nous passerons chez le notaire et nous aurons enfin les clés de notre maison! Ça me semble si loin et si près à la fois. J’ai tellement hâte, mais j’essaie en même temps de ne pas idéaliser le déménagement. Je ne crois pas que tout sera merveilleux dans la maison, mais certains aspects seront certainement plus faciles, ou du moins, plus agréables.

  • Fini les cloportes et autres bibites inconnues qui se promènent sur le tapis de jeu de Bébé J., malgré tous nos efforts.
  • Enfin du rangement!
  • Plus de voisins qui se croient seuls au monde à deux pouces de nous.
  • Des comptoirs pour cuisiner.
  • Une laveuse et une sécheuse loin des aires communes.

Juste pour ces différents aspects, pas nécessairement très importants (à part le premier, yark!), j’ai vraiment hâte à la mi-juin. En attendant, je regarde aller M. X qui est aussi, sinon plus impatient que moi, et qui a déjà commencé à faire des boîtes. Notre appartement a déjà l’air en désordre avec les jouets de Bébé J. dans notre petit salon, mais là, avec des boîtes qui commencent à s’accumuler partout, c’est un bordel permanent. Une raison de plus pour sortir souvent, parce que l’ordonnée en moi trouve ça difficile de vivre dans le chaos, même temporaire.

Le petit linge

Avertissement : ce message est superficiel et parle de petits détails de la vie de maman 😉

Une chose que je déteste depuis que Bébé J. est arrivée, c’est la gestion de ses vêtements! Avec tout ce qu’on a reçu en cadeau, elle a beaucoup de vêtements et il a fallu faire le tri de tout ça. Après avoir trié le tout par taille (sur l’étiquette), je me suis rapidement aperçue que ça n’avait pas de sens, parce que selon la marque, ce n’est pas la même grandeur.

Si bien que, alors qu’elle a actuellement 5 mois 12, Bébé J. porte du 3 mois, du 3-6 mois, du 6 mois, du 6-12 mois, du 9 mois et du 12 mois. Je dois régulièrement faire le ménage de ses vêtements de toutes les tailles pour être certaine qu’elle ne sera pas trop grande au moment où on sortira tel ou tel morceau. J’ai l’impression que tout est toujours à recommencer. Il faudrait que, une fois pour toute, je sorte tous ses vêtements et que je les place du plus petit au plus grand, mais on dirait que je n’ai pas le courage de le faire, alors je continue à me buter sur des vêtements trop grands ou trop petits.

Montée de lait

Bon, c’est le temps d’un peu de chialage. Je suis tannée d’avoir mal à l’épaule! Je traîne une tendinite à l’épaule depuis plus de deux mois et je suis tannée! Je ne vois pas d’amélioration, malgré la physio, mais je sais que c’est de ma faute, et non celle du traitement. Pour guérir, je dois éviter d’utiliser mon bras gauche (je suis gauchère), de soulever des poids (j’ai un bébé de 16 lb) et de faire tous mouvements répétitifs (couper deux carottes de suite devient un mouvement répétitif). Je dois mettre de la glace quatre fois par jour (je répète, j’ai un bébé de 5 mois 1/2, ce n’est pas toujours évident). Hier, je flattais les cheveux de ma fille et j’avais mal…

Bref, si j’avais un médecin, ma physio voudrait que j’aie des anti-inflammatoires et éventuellement une injection de cortisone. Bon, je n’ai pas de médecin et je ne suis pas chaude à l’idée de l’injection.

À part m’occuper de Bébé J., je ne fais presque plus rien dans la maison pour reposer mon bras et ça me déprime, j’ai l’impression de laisser tomber M. X. Au moins, je continue à m’entraîner (sans utiliser mon bras, évidemment), et ça fait du bien au moral. Bon, la pesée de demain ne sera sans doute pas réjouissante, puisque j’ai abusé du chocolat cette semaine, mais on repart ensuite sur de bonnes bases.

J’ai une amie en congé de maternité – Vanessa Quintal

Un nouveau bébé et le droit de s’y consacrer exclusivement pendant huit, dix ou douze mois. Quelle chance! Ce long congé, on l’attend avec impatience, la tête pleine de rêves et le ventre bien trop lourd pour penser à autre chose. On l’aborde avec un peu d’appréhension aussi, car il va faire de nous des mamans à temps plein… et pour la vie.

Oh que ce livre fait du bien! Déjà, le fait de faire partie d’un groupe de mamans dont le bébé est né le même mois que Bébé J. aide beaucoup, ce livre est rafraîchissant! Tout ce qu’on imaginait d’un congé de maternité, les histoires qu’on se montait pendant notre grossesse, ce qu’on allait faire, et tout. Ce livre remet les choses en perspective. Ça se lit très rapidement, 30 minutes dans mon cas, donc ça vaut la peine de l’emprunter à la bibliothèque. Je le recommande à toutes! Pour moi, juste pour l’extrait suivant, ça a valu la peine et ça m’a fait le plus grand bien!

« Pour ma copine Marie, tout a mal tourné : l’accouchement qu’elle souhaitait en maison de naissance s’est transformé en césarienne d’urgence, l’allaitement fut un chemin de croix interminable, Bébé ne prenait pas de poids et était très difficile. La fatigue, la douleur, la frustration, l’angoisse, tout cela a mis son couple à rude épreuve. […] Mais ce qui lui fit le plus de tort, ce fut de croire qu’elle n’avait pas le droit de ressentir de la déception et de la colère après cette pénible naissance. “Après tout, ton bébé est en santé”, lui répétait-on sans cesse comme une homélie. “Oui, mais moi je suis en petits morceaux”, pensait-elle tout bas. » p. 20

Le tabou de la préférence

Quand j’étais enceinte, avant mon échographie morpho, on me demandait souvent si je voulais un garçon ou une fille. Comme tout le monde, je pourrais répondre que je voulais juste avoir un bébé en santé, mais j’avais une préférence. J’ai toujours voulu avoir au moins une fille et j’espérais que mon premier enfant soit une fille, pour enlever la pression pour le ou les prochains. Apparemment, les gens posent la question, mais ne veulent pas entendre la réponse. C’est comme si en ayant une préférence, on choisissait le sexe plutôt qu’un bébé en santé. Tout le monde veut un bébé en santé, jamais on entendra quelqu’un dire qu’il veut un bébé malade ou handicapé. Encore maintenant, quand j’avoue que j’avais une préférence, on me regarde comme si c’était épouvantable.

J’ai eu une fille et j’en suis très heureuse. Ça semble sans doute superficiel, mais je sais que je n’aurais pas été déçue plus que ça si Bébé J. avait été un garçon. Je n’ai pas de préférence pour le sexe du prochain bébé. Ça fait de moi quelqu’un de moins monstrueux aux yeux de plusieurs personnes.

Au final, je suis certaine que je ne suis pas la seule à avoir eu une préférence, mais combien n’ose pas en parler de peur de passer pour quelqu’un de superficiel qui ne réclame pas à grand cri un bébé en santé…